Tour du monde en Success Story

altEtre Vatélien, c’est s’ouvrir au monde et réussir. Guillaume Crépet, diplômé en 2007 et Directeur de la Restauration du Four Seasons de Doha, nous l’illustre : son histoire commence sur l’Ile Maurice, continue en France, passe par les Etats Unis et les Maldives avant de se poursuivre au Qatar.

 

 


Guillaume CREPET

Guillaume CREPET
  • Promotion : 2007
  • Poste : Directeur de la restauration
  • Etablissement : Nusantao Four Seasons Hotel and Resort
  • Ville/Pays : Doha Qatar
 
 
 

Présentation :

Près de 6000 km ! C’est la distance entre Lyon, où Guillaume Crépet a effectué ses études à l’école Vatel, et Doha au Qatar, où il travaille actuellement en tant que Directeur de la restauration du Nusantao Four Seasons Hotel and Resort.

Une Success Story qui commence à l’Ile Maurice, continue en France, passe par les Etats Unis, les Maldives et se poursuit donc au Qatar.

Le monde est vraiment le terrain de jeu des Vatéliens!

Interview :

Bonjour Guillaume, pouvez-vous nous présenter l’hôtel et le restaurant dans lequel vous travaillez?

Le Four Seasons Hotel Doha est un établissement ouvert il y a 9 ans. Il est situé au cœur de Westbay, le centre de la capitale. Il allie l’emplacement parfait pour un hôtel de ville et tout ce qu’un Resort peut offrir : plage privée, 5 piscines, 232 chambres offrant une vue imprenable sur le Golf Arabe, Spa et salle de sport dernier cri.

Le restaurant, d’une capacité de 175 couverts, propose des buffets pour le petit déjeuner et un menu à la carte pour le déjeuner et le dîner. Les cuisines proposées sont authentiques : Thaïlandaise, Chinoise, Japonaise, Indienne, Indonésienne et Orientale. Le menu est composé de 95 plats différents. Un vrai voyage en Asie!

Nous ne sommes pas moins de 35 nationalités différentes dans l’hôtel et nous recevons des clients du monde entier. Les journées sont intenses et l’expérience très enrichissante. Mon équipe (35 employés et directeurs adjoints) et moi-même devons gérer le restaurant de A à Z (commande des vins, menus, groupes, produits spéciaux etc).

Comment avez-vous choisi d’exercer ce métier?

Etant fils d’expatriés, mes études secondaires se sont déroulées à l’ile Maurice, au Lycée Français, où j’ai suivi la filière Economique et Sociale. J’ai beaucoup voyagé avec mes parents et séjourné dans de nombreux établissements hôteliers, ce qui a fait naître en moi la passion du voyage et de l’accueil. A la fin de mon cycle secondaire, j’ai commencé à chercher un établissement qui puisse m’enseigner les bases de la gestion du tourisme et de l’hôtellerie. Je me suis renseigné sur l’ensemble des écoles proposant ce type de formation et Vatel m’a séduit par son alternance entre théorie et pratique. Dans l’hôtellerie et le tourisme, la théorie reste bien sûr primordiale, mais la pratique et l’expérience sur le terrain sont, de mon point de vue, le seul moyen d’être proche de la réalité du métier que vous exercerez.

Quels souvenirs gardez-vous de vos années passées à l’école Vatel de Lyon?

Quand on a suivi une filière secondaire généraliste, il faut du temps et de la motivation pour s’adapter aux changements de rythme entre la semaine de théorie et la semaine de pratique dans les structures d’application de l’école. Au lycée, ce n’est que de la théorie, des cours qui s’enchaînent et se répètent de semaine en semaine. Aujourd’hui ces semaines de pratique en première année font partie de mes meilleurs souvenirs! Les enseignants sont très professionnels et les passages en salle comme en cuisine très formateurs. Je garde également en mémoire de très bons souvenirs des personnes rencontrées et de l’esprit de camaraderie au sein de l’école.

Et de vos stages?

Je garde un souvenir incroyable de mon stage de deuxième année et vous allez comprendre pourquoi au vu du contexte. Je suis parti aux Maldives, au Four Seasons Hotel Kuda Huraa pour sa réouverture après le Tsunami de 2004. La date officielle d’ouverture était prévue deux mois après mon arrivée. La plage et le reste de l’île étaient en ruine, encore jonchés de troncs d’arbres, débris, et seulement 50% de la reconstruction était terminée. Je n’arrivais pas à croire que l’on allait pouvoir rouvrir deux mois plus tard. Et pourtant, l’hôtel a ouvert ses portes à temps et les premiers clients sont arrivés comme si rien ne s’était passé. Le travail d’équipe, l’organisation et l’attention portée au moindre détail durant la période de pré-ouverture sont des souvenirs qui resteront toujours présents dans ma mémoire.

Un hôtel est un peu comme une pièce d’horlogerie, on ne voit que la façade étincelante, mais si un seul des rouages qui est caché au sein de la montre n’opère pas correctement, l’ensemble cessera de fonctionner.

Vous avez été ensuite diplômé de Vatel en 2007, que s’est-il passé ensuite?

A la fin de ma troisième année, j’ai effectué un M.I.T (Manager In Training) d’un an et demi au Four Seasons Beverly Wilshire à Los Angeles, en hébergement (1 an en réception et 6 mois en housekeeping). Au terme de ce contrat, mon visa étant expiré, j’ai été transféré au Four Seasons Hotel Doha, en Restauration. Après différents postes en tant que Directeur adjoint, j’ai été promu Directeur du bar et du Lobby lounge. Enfin, depuis fin 2012, je suis Directeur du restaurant principal, Nusantao, qui propose 6 cuisines asiatiques différentes.